Return to my selection
21 juin 2018

La couche d’ozone inquiète à nouveau…

Depuis 2012, l’apparition d’un gaz dangereux pour la couche d’ozone semble se confirmer. La communauté scientifique et l’Organisation des Nations unies s’interrogent sur les causes de ce phénomène.

De 2002 à 2012, le fameux trou dans la couche d’ozone se résorbait régulièrement, suite à l’application du protocole de Montréal, entré en vigueur en 1989. Mais les auteurs d’une étude publiée dans la revue britannique Nature constatent que la vitesse de résorption du trou a ralenti de 50% depuis 2012, faisant craindre sa réapparition à terme.
 
Le principal responsable de la destruction de l’ozone stratosphérique est connu : le CFC-11*, un gaz fluoré qui se révèle être un puissant gaz à effet de serre. Les scientifiques soupçonnent que de graves manquements au protocole de Montréal* auraient lieu depuis 2012 dans l’est de l’Asie, générant des émissions non contrôlées de CFC-11.
 
 
 
 
 
 
*Les CFC, les chlorofluorocarbures sont des composés chimiques (fréon) responsables de la dégradation de la couche d’ozone stratosphérique. Source Actu-environnement.
 
*Les 191 pays qui ont ratifié le protocole de Montréal à ce jour ont l’obligation d’éliminer toute production et importation de 100 produits chimiques responsables de l’appauvrissement de la couche d’ozone. Source : ONU.

 

© SIPA