Ski Dubai consomme avec modération

Publié dans le dossier de juin 2017

Ibrahim Al-Zu’bi, chef du département du développement durable de Majid Al Futtaim

Sur 2,3 ha, la station de sports d’hiver d’intérieur comprend 5 pistes de ski de déclinaison différente, une piste de bobsleigh, un snow park, une aire de jeux, de la restauration et même…quelques pingouins à demeure. Prix du forfait : environ 50 € pour deux heures. La température est maintenue entre -2 et -1°. Une prouesse qui fait dire à Ibrahim Al-Zu’bi, le chef du département du développement durable de Majid Al Futtaim, que « contrairement aux idées reçues, nos consommations énergétiques et d’eau sont de nature comparables à celles des grandes attractions de par le monde. Un exploit rendu possible grâce aux BEES*, une solution Enova de performance énergétique ». Les émissions d’équivalent CO2 de Ski Dubai représentent 7 701 tonnes par an pour une fréquentation annuelle d’un million de visiteurs (par comparaison, les « émissions de CO2/passager pour une personne sur un vol aller-retour Paris Dubai est de 760 kg). Chaque nuit, 25 tonnes de neige fraîche sont produites pour maintenir les attractions en l’état. Les canons à neige réglés auparavant à -6° le sont aujourd’hui à -4°, sans pour autant affecter la qualité de la neige au sol. L’isolation du toit de la station a depuis été renforcée. Le large éventail des solutions proposées — remplacement des ampoules fluorescentes par des LED, optimisation de la durée d’éclairage et de l’alimentation électrique, programmation optimisée des compresseurs permettant un meilleur rendement des blocs « froid » — a permis une réduction de 7 % des consommations électriques depuis l’ouverture de Ski Dubai.

En savoir plus : The magic of snow in the desert (en anglais uniquement)

* Building Energy Efficiency Services